Sur la route des Amish en Pennsylvanie

By février 04, 2010



C’est l’an dernier lors d’un voyage printanier vers le sud des États-Unis que nous nous sommes arrêtés en Pennsylvanie dans la région des communautés Amish. C’est à Ephrata et à Lancaster que l’on retrouve la plus grande communauté de « Pennsylvania Dutch » en Amérique du Nord. Ce n’est pas des gens originaires de la Hollande comme pourrait le suggérer l’appellation Dutch (Hollandais) mais plutôt originaires de la Suisse et de l’Allemagne. Leur nom Deutsch (Allemand) difficile à prononcer est devenu Dutch avec le temps. Rejetés dans leur pays d’origine pour leur choix de pratique religieuse, ils ont immigrés dans la région vers les années 1700.

En apercevant les voitures noires typiques tirées par des chevaux, on est immédiatement plongé dans l’univers de la communauté. Une grande majorité des Amish vivent sans électricité, sans automobile et sans télévision ou internet. C’est en se baladant dans les petits rangs de campagne situés de chaque côté de la route 772, entre Leola et Intercourse ,et plus au sud dans les rangs entre Intercourse, Paradise et Soudersburg que l’on peut observer les habitants vêtus de leurs costumes traditionnels, leurs belles fermes, leurs animaux et leurs méthodes traditionnelles de cultiver avec des instruments aratoires tirés par plusieurs chevaux.


Les Amish sont reconnus pour leurs mets typiques que nous avons goûté dans des petits restaurants familiaux comme le Cloister Restaurant, Inc , 607 W. Main Street à Ephrata ou au Diener’S Country Restaurant Ltd, 2855 Lincoln Hyghway East dans le village de Soudersburg . Pour goûter une des meilleures tartes Shoofly de la région, c’est à la pâtisserie Bird-in-Hand Bake Shop de Bird-in-Hand qu’il faut se rendre. Les marchés publics ouverts à heures fixes certaines journées de la semaine et les boutiques souvenirs offrent les produits du terroir et une variété de pièces artisanales fabriquées par la communauté.


Cette semaine j’ai préparé ma première tarte Shoofly à déguster garnie de crème fouettée. On la prépare la plupart du temps avec de la mélasse mais il arrive qu’on la remplace par du sirop d’érable foncée. Je n’ai pas encore goûté à cette version mais je me propose bien de l’essayer bientôt.

Comme c’est contre les principes de la communauté de faire de la publicité, il est préférable de s’arrêter à un kiosque d’information pour connaître les bons restaurants à fréquenter et les meilleures routes à sillonner.

Tarte Shoofly


Une abaisse de pâte à tarte non cuite de 9 po (23 cm)
Préparation liquide

¾tasse (190 ml) d’eau bouillante
1 ½ c.à thé (7 ml) de bicarbonate de soude
½ tasse (125 ml) de mélasse
Un jaune d’œuf

  
Préparation sèche
 
¾ tasse (190 ml) farine tout usage
½ c.à thé (2 ml) cannelle moulue
¼ c.à thé (1 ml) muscade
¼ c.à thé (1 ml) clou
¼ c.à thé (1 ml) gingembre moulu
½ tasse (250 ml) cassonade
½ c.à thé (2 ml) sel
2 c.à soupe (30 ml) beurre


 Crème fouettée pour garnir

  1. Chauffer le four à 400 F (200 C).
  2. Mélanger le soda et l’eau bouillante, laisser refroidir à température ambiante.
  3. Battre le jaune d’œuf dans un petit bol. Ajouter la mélasse et l’eau refroidi et mélanger jusqu’à homogène.
  4. Dans un bol moyen, mêler la farine, la cannelle, la muscade, le clou, le gingembre, la cassonade et le sel. Incorporer le beurre à l’aide d’un mélangeur de pâte brisée ou mélanger les ingrédients secs dans le robot culinaire, ajouter le beurre et incorporer avec quelques pulsions.
  5. Déposer un tiers de la préparation sèche dans l’abaisse et répandre la moitié de la préparation liquide. Saupoudrer du deuxième tiers de préparation sèche et couvrir avec le reste de la préparation liquide. Finir avec le dernier tiers de préparation sèche.
  6. Enfourner et cuire 10 minutes; abaisser la température à 325 F (165 C)et poursuivre la cuisson pendant environ 30 minutes jusqu’à ce que le centre de la tarte soit ferme au centre.
8 portions




Partager cet article

Articles reliés

0 commentaires