Le printemps accueillant à Asheville en Caroline du Nord

By février 24, 2011

 
C’est en avril que la nature s’éveille en Caroline du Nord. De retour du sud des États-Unis nous nous sommes arrêtés pour 4 jours dans la ville d’Asheville au printemps 2009. On surnomme Piemont cette partie vallonnée et montagneuse de l’état.

La principale attraction de la ville est la visite de l’impressionnant Biltmore Estate,http://www.biltmore.com/visit/hours_directions/default.asp une maison pour ne pas dire château qui compte le plus grand nombre de pièces aux États-Unis. La maison a une vue imprenable sur les Blue Mountain et est entourée de jardins magnifiques ouverts aux visites en toutes saisons.
D’ailleurs,j’aurais de la difficulté à dire si c’est la maison ou les jardins qui nous ont le plus envoutés. Nous avons mis une journée complète à visiter les deux en prenant seulement 30 minutes d’arrêt pour le lunch. Si c’était à refaire nous prendrions plus d’une journée pour visiter sans compter que le billet d’entrée est valable pour deux jours consécutifs.


Les sentiers, les arbres et les parterres de fleurs sont magnifiques de même que la serre qui regorge de plantes exotiques et arrangements absolument magnifiques. Nous avons eu la bonne idée de visiter les jardins le matin et la maison l’après-midi ce qui nous a évité la cohue du matin pour admirer les 250 pièces de la maison. Le domaine appartenait à George et Edith Vanderbilt. On y découvre entre autres des peintures des maîtres comme Renoir, des tapisseries du 16 siècle et une magnifique bibliothèque de 10,000 livres.

La deuxième journée nous avons pris la route du Blue Ridge jusqu’à Smoky mountain à environ une heure de la ville. Nous avons apprécié notre journée mais avons préféré les paysages du Blue Ridge au nord de la ville.



Le matin de notre départ,on s’est rendu au marché d’Asheville pour y découvrir les ingrédients culinaires particuliers de la région. À l’entrée du marché et disséminé ici et là dans la ville fleurissaient des arbres avec des fleurs roses semblables et de la même grosseur que des œillets.








La saison de l’ail des bois, légume très populaire, tirait à sa fin. J’y ai découvert un sirop de sorgho artisanal au goût plus doux que la mélasse, des jambons artisanaux qui parfument nombre de plats régionaux ainsi que les grits (céréale de maïs concassé) omniprésents dans les plats traditionnels.






Partager cet article

Articles reliés

0 commentaires