Cuisiner la canneberge

By octobre 18, 2016



Quel beau spectacle que de voir flotter les milliers de canneberges sur les champs remplis d'eau en prévision de la récolte.  On dirait des petits bonbons rouges que l'on souffle sur les bords des champs avant de remplir les gros camions qui les acheminent à l'usine de transformation.C'est à la suite des premières gelées de l'automne que débute la récolte.  Au Québec, la culture de la canneberge a débuté en 1984. Depuis, le nombre de producteurs qui s'adonnent à la culture de ce petit fruit des champs augmente sans cesse.


La canneberge est un petit fruit originaire d'Amérique. Les Hurons l'appelaient atoka et les Iroquois lui donnaient le nom de  toka.  Dans les régions nordiques du Québec, on cueille les airelles (canneberges sauvages) dans la nature. Selon les régions on lui donne le nom de graine rouge, pomme de terre  ou berri.
La canneberge se marie bien avec l'orange et la pomme et accompagne merveilleusement la volaille et le porc.  C'est un aliment riche en vitamine C et de plus en plus populaire pour ses propriétés curatives bien connus pour les personnes qui ont des problèmes urinaires.  On dit aussi qu'il est bénéfique pour la flore intestinale, la circulation sanguine, la peau et le système digestif.La canneberge est un fruit acidulé délicieux dans les muffins, les tartes, les gâteaux, les sauces et les jus.
L'automne est la bonne période de l'année pour faire des provisions.  On peut les congeler tels quels et selon madame Jacqueline Bédard  de Saint-Louis-de-Blandford  les desserts sont meilleurs s’ils sont préparés avec des canneberges congelées.
Voici une recette de confiture de mon livre La Cuisine Traditionnelle de la Mauricie. Cette recette m'a été généreusement offerte par madame Anne-Marie Chalifoux de Shawinigan.
En cliquant sur le lien vous aurez accès à ma recette de
Gâteau aux canneberges, sauce à l'érable tirée de mon livre L'Érable, c'est bon en sirop!

 


Confiture de canneberges

Donne 3 bocaux de 250 ml (1 tasse)

750 ml (3 tasses) de canneberges fraîches ou surgelées
850 ml (3 1/2 tasses) de sucre           
1 citron, le zeste et le jus
1 orange, le zeste et la chair en dés de 1cm (1/4 de po)

Stérilisation des bocaux et des couvercles

Mettre une grille au fond d’une grande marmite. Mettre les bocaux sur la grille, couvrir d’eau, porter à ébullition et bouillir 10 minutes. Réserver les bocaux dans l’eau jusqu’au moment d’empoter. Mettre les couvercles dans une petite casserole, couvrir d’eau, porter à ébullition, fermer le feu et laisser dans l’eau jusqu’au moment d’empoter.
  1. Dans une grande casserole d’acier inoxydable, mettre les canneberges, le sucre, le zeste et le jus de citron, le zeste et les morceaux de chair d’orange. Porter à ébullition à feu doux en remuant sans cesse à l’aide d’une cuillère en bois, réduire le feu et mijoter jusqu’à ce que les canneberges éclatent. Remuer de temps à autre pour éviter que le sucre colle au fond de la casserole.
  2. Remplir les bocaux chauds stérilisés jusqu’à 1 cm (1/2 po) du bord. À l’aide d’un papier absorbant mouillé, essuyer le rebord des bocaux. Fermer avec les couvercles et déposer dans la marmite d’eau.
  3. Couvrir d’eau jusqu’à 2,5 cm (1 po) au dessus des bocaux, porter à ébullition et bouillir pendant 5 minutes. Retirer les bocaux de la marmite et refroidir à température ambiante avant de remiser.


Partager cet article

Articles reliés

0 commentaires